Tu n’es plus seule !

On vient de t’annoncer que tu étais atteinte du syndrome des ovaires polykystiques. Dans ta tête c’est pas la joie. Tu sens comme un gros coup de déprime.

Alors oui, c’est pas la mort non plus, mais bon, c’est quand même étrange de savoir qu’on est malade, d’une maladie qui ne se voit pas, qui ne se soigne pas et qui n’est même pas une vraie maladie !

Je te laisse donc faire le tour des forums et autres sites pseudo-médicaux pour te rassurer te faire peur… je te parie que tu ne trouveras rien de concluant, ou du moins rien de plus que ce que ton gynéco t’as déjà dit. Normal. Sur internet, c’est le désert en matière d’OPK. Pourquoi ? Je n’en sais rien. C’est bizarre mais c’est comme ça…

Résultat des courses, tu te sens terriblement seule avec ton mal, surtout quand ça fait plusieurs mois ou plusieurs années que tu le traînes et que tu ne sais plus trop quoi en faire…

Je sais de quoi je parle, car malgré le fait que ça fasse 8 ans maintenant que je fais partie du Club des OPK Girls et que je n’arrive pas à avoir d’enfants, je me sens encore très seule. Pour preuve ! Dès que je parle de mon mal à une nana, elle me regarde avec des grands yeux écarquillés en me balançant à la tronche la fameuse phrase : « ha bon ?? ben je savais même pas que ça existait…« 

Pourquoi les filles ne connaissent pas ce syndrome ? Pourquoi les médecins mettent des siècles à le diagnostiquer chez leurs patientes ? Mystère…

tu n'es plus seule

Dans tous les cas, les jours où tu déprimes pense que NON, TU N’ES PAS SEULE ! Il faut quand même se dire qu’environ 10 % des nanas sont atteintes par le SOPK (soit quand même 1 fille sur 10 ! C’est juste énorme.).

Certaines en sont atteintes sans le savoir et d’autres vivre avec sans trop y faire attention.

1 femme sur 10 avec des ovaires dysfonctionnels, sans compter tous les autres problèmes de stérilité possibles et imaginables, ça fait un paquet de monde avec des problèmes gynécologiques tout ça… Mais il est vrai que quand on subit personnellement, ben on se sent seule et incomprise.

La pire des choses à faire c’est de se morfondre chez toi et d’attendre.. d’attendre quoi, on sait pas mais dans tous les cas cette attitude négative n’est pas top.

Prends-toi en main, fait du sport, sors, voyage, amuse-toi ! Les OPK ne doivent pas t’empêcher de vivre et NON, TU N’ES PAS SEULE dans ce cas.

Si un jour tu rencontres d’autres OPK Girls, parlez-en, ça ne peut que te rassurer d’entendre les témoignages d’autres filles comme toi.

En attendant, vas faire un tour dans la rubrique « témoignages » du blog ici, tu y trouveras peut-être des expériences qui te permettront de moins voir les choses avec ton nombril, et  tu te rendras peut être compte que finalement, tu n’es pas la plus atteinte (et oui, malheureusement y’a toujours pire…).

Courage !

Miss OPK 💜

Laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s