Pourquoi tes problèmes de fertilité finissent par te faire détester ton mec

Tu veux témoigner pour le blog ? Je cherche des témoignages qui parlent de la vie avec le SOPK, de la grossesse, des difficultés à tomber enceinte, de la dépression… que ce soit positif ou négatif. J’aimerais que ça aide les nouvelles OPK Girls à voir qu’elles ne sont pas seules dans cette difficulté.
Si ça t’intéresse, n’hésite pas à me contacter.

Chéribibi on l’aime, on le câline, c’est avec lui qu’on veut des enfants et c’est avec lui qu’on se voit vieillir… mais parfois Chéribibi on a juste envie de lui arracher les yeux et de le renvoyer chez sa mère !!!

dispute couple
« Chéri je te haime ! »

Le problème du syndrome des ovaires polykystique c’est qu’on le vit seule. C’est dans notre corps que ça se passe, du coup on culpabilise et on démoralise. Le corps en prend un coup, la tête aussi.

Tant que ça restait une histoire de règles qui n’arrivaient pas à l’heure ou un problème de kilos en trop, on arrivait plus ou mois à gérer, mais dès qu’on a commencé à s’attaque aux histoires de grossesse, là c’est tout de suite devenu la galère !

Quand le sexe devient un devoir

Les problèmes de fertilité ce n’est déjà pas facile, mais alors dès que les histoires de cul coeur s’en mêlent, là c’est juste impossible à supporter !

Le problème c’est tout simplement que pour tomber enceinte, il faut faire crac-crac au bon moment (soit environ pendant une période de 24h). C’est très peu sur 30 jours.

Comme on est OPK Girl on suit de très près ces quelques heures propices : on fait sa courbe de température, on guette le moindre signe sur le papier toilette, on compte et recompte les jours… Et soudain : YES ! C’est le jour  !!

Bien entendu, on en parle à Chéribibi mais on sent tout de suite que ça lui passe un peu au-dessus de la tête. Ce soir, il faut le faire, car oui, c’est LE moment ! C’est LES heures à ne pas louper !

Mai tu ne sais pas pourquoi, lui qui a toujours envie d’habitude ben là il est fatigué, ou il ne vient pas se coucher parce-que « attends, j’ai pas fini de régler les paramètres sur mon ordinateur » ou mieux (le plus difficile à encaisser) « j’avais prévu une soirée foot avec les potes« . Juste CE soir !! Il se fout de ma g*** ou quoi ?!!

woman-466130_960_720

Résultats de courses : tu te retrouves seule, prête, à poil au fond de ton lit et tu attends une chose qui n’arrivera jamais.

À partir de ce moment là tu te retournes l’esprit dans tous les sens avec des idées noires de merde qu’il ne faut surtout pas avoir en tête sous peine d’un bon gros pétage de plombs :

  • « en fait il s’en fout complétement »
  • « je suis seule avec mon problème »
  • « il ne me comprend pas »
  • « je fais tout ça pour rien »
  • « c’est encore foutu pour ce mois-ci »
  • « tout ça c’est à cause de lui »
  • « il m’avait promis ! »
  • je le déteste !

En général ça fini par des pleurs plus ou moins étouffés, seule, sur l’oreiller. Des pleurs de rage, de désespoir et de colère contre lui, contre le SOPK, contre la terre entière !

Tu finis par t’endormir avec des larmes plein les yeux et le nez bouché. Demain tu te réveilleras avec de beaux yeux de boxeur avec une haine envers lui de tous les diables.

Soit tu feras la gueule toute la journée (100 % probable), soit tu lu diras ses 4 vérités. Après une bonne engueulade, il te promettra que le mois prochain « promis, on fera ce qu’il faut »…

Alors il faut relativiser la chose, pour plusieurs raisons :

  1. faire crac-crac sur commande, même pour un mec, c’est pas si facile (l’anti-spontanéité, clairement, ça tue l’envie),
  2. il est peut-être réellement fatigué (mwouais…),
  3. il faut lui laisser plus de place dans le couple, car parfois (même si on ne s’en rend pas compte), Chéribibi se sent exclu. Nous on gère nos OPK mais lui à part subir, il n’a rien à faire, et des fois c’est frustrant pour lui. Il peut se sentir inutile (c’est la psy qui m’a expliqué ça, chose que je n’avais pas vu sous cet angle),
  4. c’est loupé pour ce mois-ci, et bien tant pis, on verra le mois prochain…

Éjaculer dans un tube, et alors ?

Dans le même genre de #jehaisjedétesteChéribibi : le spermogramme !

En général, pour être sûr des causes de l’infertilité du couple, les médecins demandent toujours un spermogramme à Chéribibi. Et encore un en vue d’une insémination artificielle et encore un avant un FIV.

Et Mônsieur, à chaque fois il rechigne, il se plaint, il râle… Non mais sans déconner ?! Il boude parce-qu’il doit se masturber ? Avec magazines et film à l’appui ? et il est pas content ? Y’a pire comme boulot !

Qui va se faire des piqûres dans le bide pendant 15 jours ? Qui va se bourrer de médocs ? Qui va grossir ? Qui dois fait attention à son poids ? Qui doit se faire ausculter le vagin par 36 médecins ? Non mais c’est fou ça !

Moi aussi j’aimerais me faire plaisir, mais non, quand on est une nana ça ne se passe pas comme ça. Nous on se tape les trucs difficiles, les trucs honteux, les trucs douloureux, pendant que Chéribibi se plaint pour une éjaculation…

ffffff…. reprends-toi, souffle une minute. C’est normal que tu sois remontée. Avec tout ce que tu subis, tu n’en peux plus. Je te parle en toute connaissance de cause, car je suis passé par là (et j’y suis encore certains mois, quand Chéribibi me fit le coup). Mais relativise. Parle-lui (ou parle à un psy), mais ne garde pas ce mal pour toi. Cette haine peut même pousser certains couples à se séparer, et là n’est pas le but…

Courage !

Nous vaincrons les OPK !

Miss OPK 💜

Laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s